Le Mindset : La confiance en soi Part 3 – La peur du changement

Instinct : Ne pas sortir de la grotte

AZ Perfect : Avoir peur de sortir de la grotte

Je me souviens encore de ce que j’ai ressenti lorsque j’ai eu l’opportunité de changer de carrière ou de changer de travail.

Vous savez toutes les questions que vous vous posez avant de choisir ce que vous allez faire.

 Dans ces moments-là, sans aucun effort, il y a toujours notre petite voix pour nous faire peur.

Vous la connaissez aussi cette petite voix : « Mais non, tu ne peux pas faire ça. Tu ne vas pas changer de travail. Tu ne sais pas si le nouveau travail va te plaire, si tu vas savoir faire, si finalement cela sera mieux que ce que tu as, si la société va te garder, si ça se trouve tu ne vas pas correspondre au poste » … Et plein d’autres.

 

Cette petite voix, je l’ai aussi entendu quand je me suis lancé dans le projet de construire ma maison.

« Mais tu te rends compte, tu vas t’endetter jusqu’à la fin de ta vie, Imagine que la société dépose le bilan et ça n’arrive pas qu’aux autres, Et tous les travaux que tu vas devoir faire, tu n’y arriveras pas, Et puis là tu vas manger des patates jusqu’à la fin de ta vie avec tout ce qu’il y a à dépenser … »

 

A chaque gros projet ou décision importante, il y a toujours notre petite voix qui va se manifester.

 

Pourquoi ?

C’est notre inconscient qui puise dans notre histoire. Une histoire qui est devenue un instinct.

Nous sommes à l’abris dans notre grotte, en sécurité et sortir de la grotte augmente le danger et nous ne sommes plus en sécurité. Il faut donc à tout prix rester en sécurité. Car on ne connait pas les dangers que l’on peut rencontrer dehors.

 

Donc toute chose inconnue est un danger potentiel et ça notre cerveau nous le rappel. D’où cette petite voix qui nous supplie de rester en sécurité dans la grotte.

 

C’est pour cela que beaucoup n’osent pas changer, car devant l’inconnu, nous risquons de nous mettre en danger.

 

Une fois que l’on a compris ce mode de fonctionnement qui certes, nous a peut-être sauvé la vie, il y a des milliers d’années, nous sommes en capacité de mettre en place un raisonnement plus pragmatique.

 

Une partie du manque de confiance en soi qui nous empêche de passer à l’action, est issu de ce raisonnement primaire que l’on écoute un peu trop : Je ne sais pas et je ne serais pas capable.

 

C’est pour cela qu’il est important de comprendre ce que nous ressentons et d’identifier si notre peur qui nous empêche de faire est liée à notre instinct primal (la peur de l’inconnu)

 

Alors pourquoi certaines personnes donnent l’impression d’avoir plus confiance en elles que d’autres ?

 

Nous avons tous cette petite voix, cet instinct, simplement certains l’écoutent plus que d’autres et c’est cela qui fait la différence.

 

L’inconnu n’est pas un danger comme nous l’indique notre instinct. Seule une analyse pragmatique permet de savoir ce qu’il en est.

Il faut sortir de la grotte

AZ Perfect : Le monde extérieur réserve de bonne surprise

Pin It on Pinterest

Partagez

Partagez cet article avec vos amis